Le Programme « Particip’Action Innovation » contribue à réduire les inégalités sociales grâce à la création d’opportunités pour les groupes vulnérables et au renforcement du secteur de l’action sociale.

Quelles sont les nouvelles du projet en Guinée-Bissau ? On vous en dit + !

Aller à la rencontre des maraîchères.

ESSOR mène des actions de formation à l’agroécologie auprès de maraîchères dans le cadre du projet Ianda Guiné! financé par l’Union Européenne.

Le BIOSP mobile (Bureau d’Information et d’Orientation Sociale et Professionnelle) se déplace dans ces communautés rurales où vivent les maraîchères.

L’objectif ? Répondre aux besoins sociaux des femmes horticultrices vivant en zone périurbaine qui, du fait de leur vulnérabilité, sont moins informées et conscientes de leurs droits.

Dans un premier temps, l’équipe vient présenter les droits et les services offerts par le BIOSP. Ensuite, les partenaires sociaux proposent des permanences liées à la santé ou à l’état civil par exemple.

Ainsi, AGUIBEF est déjà intervenu 5 fois avec sa clinique mobile. 83 maraîchères ont pu bénéficier de consultations individuelles.

Ces déplacements dans les zones périurbaines sont également l’occasion de sensibiliser la population à divers thèmes : les violences sexuelles ou encore la santé reproductive.

Renforcer les liens intergénérationnels.

Dans le quartier Bairro Militar, les secteurs de l’Education et de la Protection Sociale se rejoignent pour des échanges entre les adolescents participant au Parcours Citoyen et les personnes âgées accompagnées dans le cadre du projet « Idosos ».

L’objectif est de créer du lien entre les habitants d’un même quartier. Pour cette première rencontre, les participants ont échangé sur le thème de l’adolescence. Les personnes âgées ont raconté comment c’était à leur époque, et les adolescents ont décrit la réalité d’aujourd’hui. Tous étaient très curieux des témoignages des uns et des autres. Un beau premier échange qui ne sera pas le dernier !

Sensibiliser et conscientiser.

Parallèlement à ces activités, ESSOR organise de nombreuses sessions thématiques ouvertes pour échanger avec la population sur des sujets variés : l’associativisme, la citoyenneté et les droits humaines, les maladies sexuellement transmissibles, les violences basées sur le genre, l’éducation inclusive…

En janvier, 12 sessions ont été proposées auprès de 368 personnes !

Actualités
de nos projets

Diagnostic agraire à Bafatá, région de Guinée-Bissau.

ESSOR étudie régulièrement la possibilité d’intervenir dans de nouvelles zones. Dans le cadre du secteur du Développement Agricole, cela passe par des diagnostics agraires. La région de Bafatá, en Guinée-Bissau. […]

Savez-vous ce qu’est un BIOSP ?

Avec le temps et l’expérience, le Bureau d’Information et d’Orientation Sociale et Professionnelle (BIOSP) est devenu un dispositif phare d’ESSOR ! Les BIOSP sont des antennes sociales implantées dans des […]

La formation, une belle occasion de réaliser son rêve.

Aujourd’hui, nous vous proposons un témoignage venu directement du Tchad à Abéché, dans le cadre du projet Jeunesse vers l’Emploi Durable, financé par l’Agence Française de Développement. Saleh, 31 ans, […]