Programme « Formation Insertion Innovation 2 »

Formation et Insertion Professionnelle
  • 36 moisdécembre 2023-novembre 2026
  • Multipays

Contribuer à l’insertion socio-économique des jeunes vulnérables et au renforcement des acteurs publics-privés du secteur par la formation, l’innovation et l’apprentissage

Lieux d'intervention

Brésil
  • Etat de la Paraíba
  • Etat du Ceára
France
  • Région Hauts-de-France
Guinée-Bissau
  • Bissau
Mozambique
  • Beira
  • Maputo
  • Pemba
République du Congo
  • Brazzaville
  • Dolisie

La formation et l’insertion professionnelle de la jeunesse sont aujourd’hui une priorité politique des pays, néanmoins les niveaux de réalisation et la mise en acte des divers engagements ne permettent pas d’observer de changements majeurs, notamment dans les quartiers périphériques urbains défavorisés. S’en suivent de nombreuses inégalités, notamment pour les jeunes femmes, qui sont plus impactées par les crises politiques, économiques, sociales et climatiques ayant cours.

Le principal enjeu auquel ESSOR souhaite répondre à travers ce programme est de rapprocher les jeunes vulnérables éloignés de l’emploi, notamment les femmes, des opportunités proposées par les acteurs de l’enseignement et la formation techniques et professionnels. Pour ce faire, ESSOR agit à trois niveaux. A l’échelle des jeunes, en mettant l’accent sur le renforcement conjugué des compétences humaines et professionnelles pour lever les obstacles qui limitent l’accès des jeunes au marché du travail. A l’échelle du quartier en proposant un panel de services privés et publics sociaux à proximité, avec une offre de formation et d’insertion professionnelle concrète et accessible. À l’échelle des acteurs nationaux et internationaux, en accentuant les actions visant la formation de plateformes de concertation-action.

Nos engagements

  • Former les jeunes vulnérables, notamment les jeunes femmes, et les acteurs publics-privés du secteur en faveur de l’insertion socio-économique

  • Développer des dispositifs et méthodologies innovantes à destination des jeunes vulnérables dans une dynamique d’organisation apprenante

Le projet en action

  • Mobiliser, accueillir et orienter les femmes et les jeunes les plus vulnérables via des dispositifs innovants (Bureau Formation Emploi, Bureau Orientation Emploi, Outilthèque…)
  • Proposer aux jeunes des modules de Formation Humaine, pour leur permettre de développer des « savoir-être », des « compétences humaines » recherchés par les employeurs
  • Mettre en place des formations professionnelles axées sur la pratique, en fonction des opportunités du marché du travail local
  • Accompagner les jeunes dans leur insertion professionnelle : recherche de stages, réalisation de CV, préparation aux entretiens, auto-emploi
  • Renforcer les compétences méthodologiques des équipes et des partenaires
  • Cocréer des stratégies de pérennisation avec les partenaires et les plateformes de concertation-action
  • Développer le catalogue de formations à destination des acteurs externes
  • ...
La Pépite !

Lancement de la première étude d’impact sur la dynamique économique des quartiers ! L’objectif ? Identifier l’impact de l’action d’ESSOR et de ses partenaires sur des dynamiques économiques communautaires et l’amélioration de la qualité de vie des habitants des quartiers étudiés. Cela permettra d’analyser des tendances de grande ampleur et des externalités positives (ou négatives) de la présence sur le long terme des projets (taux de vulnérabilité des ménages, taux d’emploi de la zone, essor de l’entrepreneuriat…).

Je me suis rendue au BIOSP+ de mon quartier et me suis intéressée au domaine de caméraman, car j'étais curieuse d'en savoir plus. Je me suis inscrite le jour même ! Cette formation m'a apporté beaucoup d'avantages, car je me suis formée dans un domaine qui m'était totalement inconnu et je m'en sors très bien, car j'ai développé une certaine passion pour ce domaine. Grâce à mon dévouement et à ma détermination, j'ai été choisie pour effectuer un stage dans l'entreprise où j'ai obtenu mon diplôme. Après ce stage, j'ai trouvé un emploi dans une société qui réalise des spots publicitaires, où je travaille en tant qu'assistante de caméraman. Aujourd'hui, j'exerce un métier dans le domaine qui me plaît et avec le salaire que je gagne, 7 000,00MT (environ 100€), je peux couvrir mes dépenses et participer à certains frais du ménage. J'économise également une partie de mon salaire car je souhaite reprendre mes études.
Victoria 22 ans Maputo, Mozambique

Quelques chiffres...

  • 2 200 jeunes (dont 50% de femmes) formés à des métiers porteurs
  • 4 500 jeunes accompagnés à l’insertion
  • 720 jeunes (dont 50% de femmes) bénéficient de formation en auto-emploi
  • 400 professionnels (internes et externes au projet) formés aux méthodologies d’ESSOR
  • 48 organisations (associations locales, centres de formation professionnelle…) accompagnées
  • 300 entreprises partenaires

À nos côtés sur ce projet