Le programme Défi’Agri a fait l’objet d’une évaluation qui a soulevé de nombreux points positifs !

Améliorer les revenus des producteurs à travers le développement de filières péri urbaines durables et renforcer les acteurs, et notamment leur résilience au changement climatique.

Tel était l’objectif de ce programme !

En chiffres…

  • 525 maraîchers ont suivi la Formation Agricole Participative au Congo.
  • 220 expérimentations ont été menées en Guinée-Bissau.
  • 3 échanges d’expériences se sont déroulés au Mozambique.
  • 545 jeunes ont été formés à la Formation Professionnelle Agricole au Tchad.
  • Formation délivrée à 72 Unités de Transformation Agroalimentaire au Congo.
  • 1 module sur l’éducation nutritionnelle en Guinée-Bissau

Quelques appréciations…

Le programme répond aux enjeux identifiés au départ, et démontre une excellente adéquation avec les attentes des bénéficiaires. Le projet est très pertinent vis-à-vis de l’environnement, car il prône des pratiques agroécologiques.

L’évaluateur souligne également l’efficacité de la formation et le contenu technique proposé. Il a constaté de réels changements de pratiques chez les maraîchers, qui utilisent davantage de biopesticides et de fertilisants naturels. Par ailleurs, la dynamique de commercialisation des produits agroalimentaires au Congo est à souligner.

Parmi les recommandations :

  • Améliorer l’impact sur les politiques publiques
  • Rechercher des partenariats financiers locaux
  • Préserver les ressources humaines et leurs compétences

D’ici 2050, l’Afrique devrait connaître un taux de croissance urbaine le plus rapide du monde.

C’est pourquoi l’évaluateur préconise de poursuivre ces programmes multipays, dans les zones péri urbaines, et continuer à axer ses actions sur l’agroécologie. Il s’agit là d’un enjeu majeur pour l’alimentation et la souveraineté alimentaire.

Actualités
de nos projets

Nouveau Programme de Protection Sociale !

ESSOR et ses partenaires locaux poursuivent leurs actions de Protection Sociale au Tchad, Mozambique et Guinée-Bissau au travers d’un nouveau programme. L’objectif ? Contribuer à réduire les inégalités sociales grâce à la création […]