Fin décembre, la Foire de Noël agroécologique et artisanal s’est tenu au Centre culturel français. L’événement est le fruit d’une initiative collective avec le Centre culturel franco-bissau-guinéen, Swissaid, Engim, AIFO, COPE et la Chambre de commerce de Bissau.

Le projet Ianda Guinea Hortas a organisé 4 tables de vente avec la participation de 12 horticulteurs du FAP et de 3 techniciens du projet. Pendant ces deux jours de foire, les producteurs agroécologiques ont pu vendre des légumes, des biopesticides, des engrais organiques et des semences.


Il y a également eu une session éducative avec des jeux pour sensibiliser les enfants à l’agroécologie et une projection du documentaire sur l’agroécologie réalisé au Congo. Cette projection du documentaire a été suivie d’un débat impliquant des maraîchers, des étudiants universitaires, des citoyens et des personnes professionnellement impliquées dans l’agriculture.

Derrière le stand des femmes horticultrices impliquées dans le projet, une exposition montrait l’impact de l’expansion immobilière à Bissau sur le bétail des potagers.

Un bilan satisfaisant !

Lors de ces journées, les participants ont pu vendre plus de 25 kgs de légumes, environ 2 kgs de semences, 115 kgs d’engrais biologique et plusieurs litres de biopesticides.

L’occasion de promouvoir l’ensemble de ces produits agroécologiques et de sensibiliser les consommateurs !

Actualités
de nos projets

Diagnostic agraire à Bafatá, région de Guinée-Bissau.

ESSOR étudie régulièrement la possibilité d’intervenir dans de nouvelles zones. Dans le cadre du secteur du Développement Agricole, cela passe par des diagnostics agraires. La région de Bafatá, en Guinée-Bissau. […]

Savez-vous ce qu’est un BIOSP ?

Avec le temps et l’expérience, le Bureau d’Information et d’Orientation Sociale et Professionnelle (BIOSP) est devenu un dispositif phare d’ESSOR ! Les BIOSP sont des antennes sociales implantées dans des […]

La formation, une belle occasion de réaliser son rêve.

Aujourd’hui, nous vous proposons un témoignage venu directement du Tchad à Abéché, dans le cadre du projet Jeunesse vers l’Emploi Durable, financé par l’Agence Française de Développement. Saleh, 31 ans, […]