Jeudi dernier, s’est tenue la restitution de l’évaluation de la Convention Programme Educ’Action, financée en partie par l’AFD.

Ce programme s’est déroulé de juillet 2018 à juin 2021 dans 5 pays : le Brésil, le Mozambique, la Guinée-Bissau, le Tchad et la France.

Renforcer les acteurs de la société civile et les pouvoirs publics dans la mise en place et l’appropriation de méthodologies éducatives certifiées, et influencer les politiques publiques éducatives pour une éducation de qualité à coût maîtrisé à destination des plus vulnérables.

En chiffres…

  • 2497 enfants accueillis dans les activités préscolaires
  • 3892 ados ont suivi un Parcours Citoyen
  • 660 enfants porteurs de handicap accompagnés
  • 24 Clubs de jeunes créés
  • Près de 2900 jeunes sensibilisés à l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale

Un programme et une évaluation menés dans un contexte particulier

La crise sanitaire sans précédent liée à la COVID-19 a eu un impact direct sur la programmation, à mi-parcours. Cette crise a fortement perturbé l’organisation interne d’ESSOR, a nécessité la mise en place d’alternatives en urgence, et a retardé les activités transversales, notamment avec les partenaires publics.

L’évaluation, quant à elle, a été menée par 1 coordonnateur international, accompagné de 4 consultants nationaux. Il a donc fallu une préparation en amont plus importante, harmoniser les résultats recueillis par des profils d’évaluateurs aux sensibilités différentes.

Malgré un contexte particulièrement défavorable, l’association a atteint voire dépassé les objectifs fixés pour cette convention.
Elle a de plus expérimenté (dans l’urgence) un mode d’intervention en distanciel qui mérite d’être systématisé , car il peut être envisagé d’exploiter cette expérience pour renforcer l’implication des mères au niveau des activités de stimulation précoce ou pour les jardins d’enfants pendant les vacances scolaires.

Yves Richard, Coordonnateur international de l’évaluation.

De bonnes pratiques à poursuivre

Parmi les bonnes pratiques recensées, on retiendra : la qualité de l’offre pédagogique, l’élargissement du public formé, le travail en réseau pour la labellisation et les certifications, l’éducation parentale, ou encore l’implémentation du Parcours Citoyen dans les écoles coraniques au Tchad.

Parmi les points d’attention, l’évaluation recommande de se préoccuper des infrastructures des jardins d’enfants, de renforcer l’accompagnement des parents, d’appuyer de manière plus poussée les Clubs des Jeunes ou encore de capitaliser sur l’adaptation exemplaire d’ESSOR suite à la situation sanitaire.

Tant de remarques qui seront prises en compte le Programme « Education, Expérimentation, Apprentissages » qui a déjà débuté !

Un grand merci aux partenaires financiers privés qui ont soutenu ce Programme !

Actualités
de nos projets

Journée mondiale de l’enfance !

La Journée mondiale de l’enfance a été créée en 1954 et est célébrée chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect et les droits des enfants. Le 20 […]

Le Catch Impro, sur le thème des inégalités !

Ce mardi 23 novembre, à 20H, ESSOR organise, avec la Ligue d’Impro de Marcq, un spectacle d’improvisation théâtrale ! Ce Catch Impro s’inscrit dans le cadre du Festival des Solidarités. […]