A travers ses projets, ESSOR et ses partenaires accompagnent les producteurs dans la transition agroécologique à travers notamment la mise en place de programmes de Formation Agricole Participative (FAP) mais aussi à travers la structuration des filières maraîchage en zone péri-urbaine.

Lors de la mise en place d’un système de certification participative pour la filière maraîchage agroécologique à Maputo (SPG), un cahier des charges a été mis en place et les producteurs se sont engagés à le respecter pour bénéficier du label. Cependant le cahier des charges n’était pas assez détaillé face à la variété des pratiques possibles et ne permettait pas de suivre l’évolution de l’appropriation des pratiques agroécologiques par les producteurs.

C’est ainsi qu’une grille d’évaluation du niveau d’adoption des pratiques agroécologiques a été créée en collaboration avec notre partenaire mozambicain ABIODES pour mesurer plus précisément et objectivement la conversion en agroécologie des producteurs. Cet outil se base sur une série de thématiques (gestion de l’eau, maladies et ravageurs, fertilité etc), avec pour chaque thématique différents critères et niveaux allant de « mauvais » (carton rouge) à « très bon » (carton vert). D’abord testé au Mozambique à Maputo et Nampula, cet outil est progressivement transféré dans les autres zones d’intervention d’ESSOR. Il permettra non seulement d’accompagner la mise en place de système de certification participatif, mais aussi de faciliter et améliorer l’accompagnement des équipes techniques terrain auprès des producteurs. ESSOR capitalisera d’abord sur l’utilisation de cet outil avant de le partager avec d’autres ONG travaillant sur des thématiques similaires.

Analyse du niveau d’application des pratiques agroécologiques par les maraîchers leaders au Congo Brazzaville

Actualités
de nos projets

Vente de créateurs

Bonne Nouvelle ! ESSOR reprogramme sa vente solidaire qu’elle avait dû annuler suite au Covid en Avril dernier ! A noter dans vos agendas : Vendredi 9 octobre 10h – 19h à Marcq-en-baroeul […]

L’histoire de vie d’Alladoum au Tchad

Alladoum a 27 ans et vit à Moundou, seconde ville du Tchad située au Sud du pays. Il a arrêté les études après le baccalauréat par manque de moyens financiers […]