Le chômage élevé des jeunes congolais fait de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle l’un des enjeux cruciaux.

Malgré les efforts déployés, ce taux de chômage s’élève à 30% interpellant ainsi tous les acteurs de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle à redoubler d’effort.
C’est donc pour contribuer à ces efforts qu’ESSOR mène depuis fin 2019 des projets de formation, d’insertion professionnelle au bénéfice des jeunes vulnérables à Brazzaville.

Pour poursuivre les activités, ESSOR vient de bénéficier d’un financement de l’Union Européenne qui a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des populations de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie et Ouesso grâce au renforcement de la société civile congolaise, actrice du développement et de la citoyenneté locale, à travers la mise en place d’un dispositif innovant pour la formation et l’employabilité des jeunes.

Parmi les actions innovantes…

L’accent est mis sur les plus vulnérables, avec par exemple des cours d’alphabétisation à l’égard de ceux qui ne savent ni lire ni écrire, ou des formations à la carte en fonction des besoins des jeunes.

Ce projet touchera directement 1200 jeunes et 22 Organisations de la Société Civile congolaises.

Actualités
de nos projets

Le diplôme, pour assurer l’avenir !

A Maputo, au Mozambique, les jeunes des 2ème et 3ème cycles de formation ont reçu leurs diplômes ! L’équipe du projet a organisé une cérémonie de remise des diplômes. En […]