En mars 2019, le projet Particip’Action a été lancé pour rapprocher les citoyens bissau-guinéens des services sociaux de base.
Grâce à ce projet, aux Bureaux d’Information et d’Orientation Sociale et Professionnelle implantés dans 4 quartiers vulnérables et à une unité mobile, 22 155 personnes ont été prises en charge. 16 939 orientations vers des services spécifiques ont été effectuées, ce qui a permis une réponse efficace dans plus de 77% des cas.

Une évaluation positive…

Particip’Action est dans sa phase finale et a donc fait l’objet d’une évaluation. Le projet est très pertinent aux yeux des bénéficiaires et des partenaires, et s’inscrit dans la stratégie de développement du pays. Il a été recommandé d’étendre la zone d’intervention, de fournir un soutien institutionnel plus important aux partenaires, et de les rendre partie prenante dans l’élaboration du budget, des activités et des étapes futures.
L’évaluateur souligne que le projet est mis en œuvre avec peu de moyens, ce qui peut conditionner sa pérennité.

… Des perspectives encourageantes

Les remarques de l’évaluation permettront à ESSOR et ses partenaires de proposer une deuxième phase du programme cohérentes avec les enjeux et les besoins de la communauté.

Ardsana est célibataire, et mère d’un fils de 1 an. La bénéficiaire a eu d’énormes difficultés à faire enregistrer son enfant en raison de la réticence du père, car ils ne vivent pas ensemble.
La mère de l’enfant a eu l’opportunité de participer à une session de sensibilisation sur l’importance de l’enregistrement à la naissance dans la vie d’une personne. Forte de ces informations, la mère s’est adressée au service BIOSP afin d’obtenir plus d’informations et de demander un soutien pour résoudre le problème évoqué.
Après que la bénéficiaire ait présenté son besoin, l’Agent social qui l’a suivie a demandé les coordonnées du père de l’enfant afin qu’elle puisse lui parler et lui faire prendre conscience de la pertinence d’enregistrer son enfant, même s’il ne vit plus avec la mère de son enfant.
Ayant réussi à résoudre le problème issu de nombreuses tentatives avec le père de son enfant, la bénéficiaire a remercié le soutien de BIOSP.

Actualités
de nos projets

Le diplôme, pour assurer l’avenir !

A Maputo, au Mozambique, les jeunes des 2ème et 3ème cycles de formation ont reçu leurs diplômes ! L’équipe du projet a organisé une cérémonie de remise des diplômes. En […]