En République du Congo, l’enjeu de la commercialisation est crucial. Les maraîchers.ères qui ont été formé.e.s pendant deux années aux pratiques de cultures durables et respectueuses de l’environnement doivent voir le retour de leur investissement.
En effet, bien que leurs pratiques aient changé, leurs légumes, une fois achetés par les grossistes et revendus aux détaillants, se retrouvent toujours sur le grand marché de la ville où aucune distinction n’est rendue possible.

Pour développer la filière agroécologique et également toucher le consommateur, il est primordial de valoriser ces légumes par rapport aux légumes conventionnels, cultivés à partir d’engrais chimiques.

Ainsi, le projet PAMTAC-B2 accompagne les coopératives dans la recherche de marchés plus pérennes et plus rémunérateurs, où il est aussi possible de transmettre sur le bien fondé de l’agroécologie. Ces coopératives doivent connaitre les stratégies de commercialisation qui s’offrent à elles pour mieux maîtriser le lieu où sont vendus leurs légumes et le prix auquel ils sont vendus.

Depuis le 15 août 2021, 5 coopératives se sont mises en réseau et ont établi un planning de cultures commun pour livrer leurs légumes au centre ville de Brazzaville. Tous les jeudis matin, 2 restaurateurs, 2 supermarchés et 1 épicerie sont livrés en légumes locaux et agroécologiques ! Ce circuit court permet aux coopératives de tirer un prix de vente sur leurs légumes beaucoup plus avantageux.

Les légumes produits de façon agroécologique sont alors davantage mis en lumière et la filière se développe !

Actualités
de nos projets

Des news du projet agricole « Ianda Hortas! » à Bissau.

Démarré en 2019, le projet Ianda Hortas! contribue au développement durable de l’horticulture maraîchère en Guinée-Bissau, permettant d’augmenter les moyens de subsistance et réduire la vulnérabilité nutritionnelle des ménages et […]