« Il est temps de parvenir à zéro cas de paludisme : investir, innover, mettre en œuvre »

Thème de la Journée Mondiale de lutte contre le paludisme pour 2023.

Le saviez-vous ?

  • 619 000 personnes emportées par le paludisme en 2021
  • 95% des cas de paludisme se situent en Afrique
  • 80% des décès imputables au paludisme concernent des enfants de moins de 5 ans

L’Organisation Mondiale de la Santé reste préoccupée par la présence du paludisme dans le monde et plus particulièrement sur le continent africain.

Mettre l’accent sur 3 axes

Investir

L’OMS souligne l’accentuation du déficit de financement entre le montant investi et les ressources nécessaires. En outre, les investissements doivent en priorité être orientés vers les personnes les plus vulnérables, qui sont les plus touchées par le paludisme.

Innover

La recherche avance et de nombreux progrès sont constatés : la mise au point de tests de diagnostic rapide, les nouvelles combinaisons thérapeutiques, le développement d’un vaccin, la mise en service de moustiquaires imprégnées d’insecticides… L’OMS alerte néanmoins l’opinion publique sur le fait qu’une forme de résistance aux traitements actuels commence à se développer.

Mettre en oeuvre

Il est donc important d’agir, en élargissant l’accès aux services antipaludiques, en démocratisant les traitements de prévention et les vaccins.

A son échelle, ESSOR lutte contre le paludisme

Des séances de prévention pour la population

Sensibilisations ouvertes à tous, sensibilisations fermées pour les femmes enceintes et allaitantes, causeries éducatives avec les jeunes… Tous les moyens sont bons pour diffuser les messages de prévention auprès des habitants : dormir sous moustiquaires, veiller sur les enfants et les protéger des piqûres, labourer les herbes autour des habitations, désinfecter et pulvériser les chambres en fin de journée… sont autant de petits gestes qui peuvent limiter la propagation du paludisme par les moustiques.

A noter, ESSOR veille à impliquer les Leaders Communautaires dans la prévention de la maladie !

Favoriser l’accès aux soins

Par le biais des Bureaux d’Information et d’Orientation Sociale et Professionnelle, ESSOR souhaite favoriser l’accès aux soins pour les populations les plus vulnérables via des permanences de santé assurées par les dispensaires, hôpitaux, médecins…

Actualités
de nos projets

A voir ! Un reportage sur l’agroécologie au Congo.

Le Programme « ACCOMPAGNEMENT ET CONSOLIDATION DE LA TRANSITION AGROÉCOLOGIQUE » se poursuit jusque mars 2025 en Guinée-Bissau, au Mozambique et en République du Congo. L’objectif ? Contribuer à la transition agroécologique […]

L’éducation au Brésil, l’année en images !

Parce qu’elle est la clé d’un bon départ dans la vie, l’éducation est l’une des priorités d’ESSOR au Brésil. Dès le plus jeune âge, jusqu’à l’adolescence, plusieurs projets qui ont […]