Le 25 janvier 2021, la ville de Beira a été touchée par le cyclone Eloïse qui s’est abattu sur le Mozambique en faisant plus de 250 000 sinistrés.

Nouveau coup dur pour cette ville qui a déjà dû faire face à ce type de catastrophe en 2019. A Beira, ESSOR mène depuis une dizaine d’années des projets dans le domaine de l’éducation auprès des jeunes enfants et des adolescents les plus vulnérables et des projets de Formation et d’Insertion Professionnelle auprès des jeunes adultes.

Une semaine après la catastrophe, les équipes ESSOR rendent visite aux bénéficiaires de nos projets pour s’assurer qu’ils se trouvent en sécurité, comprendre leur situation et leur apporter l’aide nécessaire.

Les équipes ESSOR font également le tour des infrastructures, dont certaines ont déjà été réhabilitées en 2019, au sein desquelles nous menons habituellement nos activités, afin évaluer l’ampleur des dégâts : pour l’instant, outre les inondations, nous avons noté de nombreux dommages sur les plafonds, les fenêtres et le système électrique de nos infrastructures.

Deux ans plus tôt, le cyclone IDAI s’était abattu sur le Mozambique, et avait été défini par l’ONU comme l’une des plus grandes catastrophes climatiques ayant jamais eu lieu en Afrique. La communauté scientifique a depuis longtemps prédit que les phénomènes cycloniques se feraient plus fréquents et plus violents dans cette partie du monde. En cause, le réchauffement de l’océan Indien, dont la température augmente plus rapidement qu’ailleurs.

Votre soutien est essentiel.

Actualités
de nos projets

Un nouveau cyclone touche le Mozambique

Le 25 janvier 2021, la ville de Beira a été touchée par le cyclone Eloïse qui s’est abattu sur le Mozambique en faisant plus de 250 000 sinistrés. Nouveau coup […]

Et si vous transformiez votre relationnel ?

« Et si vous transformiez votre relationnel ? » : par ce livre, Vianney Lepoutre, propose de partir de ses observations et de ses expériences afin d’améliorer ou de transformer vos postures […]