Cette année, ESSOR et ses partenaires ont dû faire face à la crise sanitaire mondiale qui a touché tous nos pays et secteurs d’intervention.  

Concernant notre secteur de la formation et de l’insertion professionnelle, à Brazzaville, au Congo, les formations professionnelles se sont arrêtées le 30 mars et ont pu reprendre le 2 juin 2020.

Pendant cet arrêt, les jeunes ont continué à être suivis par téléphone, afin de maintenir la dynamique du Parcours. Ils ont été encouragés à réviser leur cours de formation, ainsi qu’à continuer à s’entraîner. Les jeunes en formation pâtisserie ont par exemple confectionné des gâteaux afin de les vendre et ainsi générer un revenu en cette période de crise. Les jeunes en formation coiffure et esthétique se sont quant à eux exercés sur des voisins et se sont constitué une petite clientèle. Enfin, les jeunes en menuiserie ont réalisé plusieurs commandes de fauteuils avec l’appui de leur centre de formation.  


Témoignage de Merlaine, bénéficiaire du parcours de formation à Brazzaville :

Je m’appelle MBOUTA Merlaine, j’ai 32 ans et je suis maman d’un jeune garçon de 6 ans. Je suis en formation professionnelle pâtisserie depuis janvier.

Au mois de Mars, les formations se sont arrêtées en raison de la pandémie de COVID-19 : nous avons été confinés.

Durant cette période les équipes n’ont pas cessé de nous appeler et nous écrire pour nous rappeler les principes du projet et nous encourager à travailler à la maison en faisant des gâteaux, des recherches sur de nouvelles recettes et ce afin de ne pas perdre la main. C’est ce qui m’a motivé à faire un premier essai de madeleine qui a raté à cause de mon four. J’ai informé la Technicienne d’Orientation Professionnelle qui m’a alors expliqué comment faire avec le four traditionnel, comme il me restait un peu d’ingrédient j’ai refait les gâteaux et j’ai réussi.  

Cela m’a permis de comprendre qu’on n’a pas toujours besoin de beaucoup de choses pour débuter un commerce, j’ai fait goûter quelques gâteaux aux voisins qui ont apprécié et ont finalement voulu que je leur vende tout le reste. C’est avec ces quelques fonds que j’ai décidé de commander de nouveaux moules afin de débuter avec le commerce des madeleines.  

Je remercie Essor grâce à qui j’ai découvert une nouvelle passion, qui a changé ma vie et a fait de moi une personne ambitieuse et créative. »

Actualités
de nos projets

ESSOR agit pour le droit à l’identité

On estime qu’au Tchad seuls 12% des enfants sont enregistrés à la naissance (ONU, 2016) faisant ainsi du Tchad l’un des 5 pays au monde affichant le plus bas niveau […]

Une nouvelle année encore plus solidaire !

Bienvenue 2021 ! Une année où être ensemble est plus que jamais primordial ! Ensemble, on va plus loin ! Nous vous souhaitons une année riche en rencontres, partages et…. SOLIDARITE !

Les nouvelles d’ESSOR sont arrivées !

Notre bulletin semestriel d’informations sur les activités de l’association est en ligne ! Malgré les conditions sanitaires particulières, les projets d’ESSOR continuent et s’adaptent au mieux ! Bonne lecture ! […]